Projection du doc 1,2,3 Soleil

Fin 2017, je me suis rapprochée du collectif 1,2,3 Soleil (autrefois appelé Les lumières de la ville), comme  « co-réalisatrice » sur les tournages, puis réalisatrice par la suite « Comment j’ai battu le record du tour des remparts ».

 

L’objectif du collectif est de mettre en place des ateliers avec deux réalisateurs, six habitants d'Avignon, six jeunes mineurs isolés migrants des réseaux RESF, 100 pour 1, de l’ASE ou encore de Rosmerta et ensemble, sur une journée d'écrire et de tourner un film. 

 

Impressionnée par la force fédératrice et créative du projet, je me suis lancée avec les moyens du bord, fin 2018 dans la réalisation d’une forme documentaire courte, vivante et dynamique pour laisser une trace de ce qui se vit et se joue ici à Avignon dans ces ateliers. J'ai réalisé ce film aussi dans l'idée de sensibiliser, grâce à sa diffusion, différents publics aux problématiques de l’accueil et de l'intégration de ces personnes en détresse qui ont fui leurs pays natals. Et si le film pouvait inspirer d'autres encore à inventer des nouvelles formes d’accueil et de partage, l'objectif serait pleinement atteint.

 

Le film a été tourné d’octobre 2018 à Juillet 2019. 

J’ai mis en place une interview collective réunissant le noyau fédérateur de l'association 1,2,3 Soleil pour leur donner la parole: Marie-Hélène Ravel (de l'association 100 pour 1), Patrick Guiv'arch et Alex Durupt (actif à Rosemerta) du cinéma Utopia, Christophe Lebon des ateliers du court métrage et enfin Christine Conte.

 

Cette interview est le fil rouge du film. Elle nous permet d'entendre les raisons qui ont poussé ce collectif à faire quelque chose pour ces jeunes livrés à eux-mêmes. 

Le premier enjeu était de leur proposer une activité ludique et créative qui favorise non seulement la rencontre avec des habitants d'Avignon mais aussi la rencontre des jeunes entre-eux.

Pour Patrick Guiv'arch la dimension artistique est fondamentale car pour lui on a tous quelque chose à apprendre en tournant un film. De plus les tournages qui sont réalisés dans une ambiance bienveillante et ludique amènent de la joie et de la légèreté dans la lourde réalité de ces jeunes et du combat associatif...

Ces films sont diffusés dans le cadre de projections/débats qui permettent de donner de la visibilité aux associations qui militent sur le terrain auprès des habitants d'Avignon et du département. 

 

Après cette interview qui donne le contexte, les intentions et les enjeux du projet 1,2,3  Soleil, j’amène le spectateur dans les coulisses des tournages de l’écriture à la projection des films. C'est là qu'on sent le plaisir et la joie partagés entre tous. 

 

Réalisation de Florine Clap 

Prise de son : Jérome Bongiraud

Production : Vert de Nuit

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload