Lorsque l’association Foi & culture m’a proposé de réaliser un film court-métrage en hommage à Robert Chave, disparu à la fin de l’été 2018, je ne m’attendais pas à être si inspirée par cet homme. Mais c’est en lisant les deux ouvrages de Robert Chave, Avignon Terre de rencontres (2007) et Prêtre sur des chemins inconnus (2012) et en écoutant les témoignages des nombreuses personnes qui l’ont aimé et côtoyé que j’ai découvert le charisme, l'aura de ce prêtre, son humanité, son combat pour rester libre et l’héritage qu’il laisse derrière lui.

 

Initiateur des messes du festival, de la radio RCF Vaucluse, des rencontres Foi & culture, Robert Chave cherchera toute sa vie, grâce à la présence du Festival d’Avignon, à rencontrer, à comprendre et à défendre les artistes. Il a rencontré tout au long de sa vie des personnalités comme Jean Vilar, Antoine Vitez, Valère Novarina, Roméo Castelluci, Olivier Py etc... Il a même dansé avec les chorégraphes et danseurs Golovine dans le cadre d'atelier autour de la danse sacrée.

 

Dans l’esprit du concile Vatican II et de la réflexion sur le lien entre l’Eglise et le « monde », l’art lui apparaît comme une dimension essentielle de l’homme, un lieu d’humanisation, un espace de recherche, d’élévation et de rencontres, fondamental à nos existences.

 

« Comme il est beau, l’homme, quand il ose lancer en pleine lumière ce qu’il est convenu de cacher pour servir les intérêts de je ne sais quoi, je ne sais qui. Comme il est beau, l’homme, quand il fait assez confiance en l’homme pour oser livrer ce qui bouillonne en lui au risque d’être incompris, jugé, rejeté, ou pire encore, ignoré. Comme il est beau, l’homme, quand il s’ouvre à l’autre, celui qui appartient à un autre monde, celui qui vient d’un « ailleurs », et que, soudain, se produit le miracle de la rencontre… Comme il est beau l’homme du festival. 

 

Robert Chave

Lettre aux amis du festival d’Avignon Juillet 2007  "

 

Un premier court-métrage sera écrit, tourné et réalisé pour l'hommage qui aura lieu à Avignon le 5 juillet prochain et je travaille en parallèle à l'écriture d'un film documentaire (52 min) qui retracerait les grands moments et reviendrait sur les oeuvres majeures du Festival d'Avignon créé en 1947 par Jean Vilar, à travers le prisme et l’histoire de Robert Chave, prêtre catholique avignonnais amoureux du théâtre.

 

L'enjeu de ce film 52 min serait d'incarner l'héritage humaniste qu'il nous laisse dans l’affirmation de la présence de l’ART comme émanation de la pensée, du SACRÉ comme élévation spirituelle, de la RENCONTRE DE l’AUTRE comme fondement même de notre humanité, face à une société fragilisée par la pression du consumérisme et des nouveaux intégrismes sociaux et religieux.

 

Pour soutenir le projet en tant que mécène vous pouvez m'écrire : florine.clap@gmail.com ou contacter l'association Foi et culture. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload