Atelier : Les lumières de la ville

July 20, 2018

« Comment j’ai battu le tour des remparts… » 

 

Projection des 6 films de l'atelier : Vendredi 20 juillet en extérieur sur la façade du Palais des Papes à côté de la manutention !

 

Samedi 19 mai une dizaine de spectateurs du cinéma Utopia de tout âge et une dizaine de jeunes mineurs isolés, originaires d’Afrique, étaient réunis dans l’objectif d’écrire et de réaliser, le temps d’une journée, un court-métrage.

 

 

J’ai eu la chance d’animer cet atelier avec José Joilan assisté par Mattis Bosquier et d’encadrer  la réalisation du film. C’est le réalisateur Christophe Lebon (Les ateliers du court-métrage) qui jusque là avait animé et réalisé les films que j’avais vu dans le cadre de projections à Utopia (cinéma partenaire du projet avec l’association 100 pour 1). 

Quelle journée !

On se rencontre, on s’échange uniquement les prénoms et on laisse les histoires et les parcours douloureux des uns et des autres de côté. Car nous sommes là pour nous amuser, échanger et mettre en jeu, collectivement, notre créativité. 

Petit à petit on trouve des façons de se comprendre. Les garçons qui parlent le français le traduisent en Bambara aux autres. J’essaie de parler moins vite mais l’émotion m’emporte et je croise les regards inquiets des jeunes traducteurs qui tentent de suivre le rythme ! En même temps nous avons un film à écrire et à tourné en une journée !

J’avais préparé une base d’histoire, une situation initiale simple et ludique, l’histoire d’un jeune homme qui voulait faire le tour des remparts en moins de trente minutes. Nous avons chargé tous les participants de l’atelier de trouver à notre personnage un tas d’obstacles variés pour qu’il ne puisse pas atteindre facilement son objectif.  

Après un court échauffement collectif dans la petite cour ombragée de Marie-Hélène qui nous accueillait ce jour-là, nous avons travaillé en petits groupes pour faciliter les échanges. 

Les idées (dont un certain nombres très intéressantes mais absolument irréalisables en trois heures de tournage et avec nos moyens de fortune) fusent dans tous les sens ! C’est agréable de voir que l’alchimie prend entre-nous. 

Nous avons bien rit à la lecture collective des idées des uns et des autres et avons choisi les situations les plus faciles à mettre en scène dans l’après-midi. 

Après le déjeuner c’est parti, nous lançons le tournage ! Sekou, Mahamet et Lassina vont jouer avec le groupe des spectateurs pendant que les autres jeunes vont se relayer à la technique. 

Sous un soleil de plomb nous accumulons les plans. Tout le monde est concentré et donne le meilleur. Les jeunes sont très mobilisés, Lassina m’aide même à diriger Sekou et le film se construit comme ça d’un plan à l’autre. Je vois autour de moi que les jeunes prennent du plaisir. Donc le pari est gagné !

À la fin de la journée, la fatigue commence à nous gagner mais nous sommes aussi tellement satisfaits d’avoir réussi à tourner un petit film, trace tangible de cette journée d’échanges et de rencontres si riches et plaisantes.  

 

Projection : Vendredi 20 juillet en extérieur sur la façade du Palais des Papes à côté de la manutention !

Venez nombreux et n’hésitez pas à vous inscrire pour participer aux prochains films ! 

 

Pour en savoir plus lien sur le site d’utopia !

http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/avignon/index.php?post/2018/06/12/Et-le-Collectif-123-Soleil-est-né-%21

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload