28/07/2017

L'affichage des artistes du festival OFF d’Avignon, m’a toujours profondément impressionnée ! La métamorphose de notre ville est à peine perceptible à l’oeil nu, car tout s’accélère d’un coup… En deux heures c’est fini ! Des milliers de corps, à peine arrivés de la veille, sont à l’ouvrage et colonisent la ville ;  plus d'espace libre en un rien de temps !

Saturés d’images, nos regards se perdent dans ce tourbillon de couleurs et d’infos. 

J’avais déjà filmé les afficheurs pour mon premier film, Sous le pont d’Avignon (2013). À ce moment-là je voulais simplement filmer ce point de  basculement où les habitants et les présences quotidiennes de la ville disparaissaient...

Please reload